Gabriel Maes

Gabriel Maës est un passionné de la photo, un mordu comme on dit.

Polynésien de sang et de coeur, originaire de Mahina, il nous parle un peu plus de sa passion qu’est la photographie.

"Dans le monde réel, rien n'est infini, sauf le temps et l'espace. Le photographe immortalise de courts instants qui disparaîtront. Après sa mort, ces instants capturés perdureront. C'est la raison d'être de la photographie : "exister". "
- Gabriel Maës -

- Interview -

[cq_vc_accordion accordionstyle= »style1″ contentcolor= »#333333″ accordiontitle= »Iaorana Gabriel! Peux-tu nous parler de ton parcours dans le domaine de la photo?,Quel matériel utilises-tu ?,Que recherches-tu à travers cet art ?,Quel type de photos préfères-tu ? ,Avec quel ordinateur et quels logiciels travailles-tu pour le post-traitement?,As-tu un souvenir d’un shooting que tu souhaites partager ?,Un projet de photo que tu aimerais ou que tu rêverais faire un jour ?,Un petit mot pour la fin pour les lecteurs de My-tahiti? » titlehovercolor= »#ffffff » titlehoverbg= »#00aced » extraborder= »no » displayfirst= » »][accordionitem]
Je suis passionné de photographie depuis 2002, au lycée. Puis, à l’université, j’intègre le magazine des étudiants “Te Ui Mata”, un trimestriel dont je m’occupe de la rubrique informatique. En 2007, suite à mon travail dans ce magazine, la rédactrice en chef du quotidien “Les Nouvelles de Tahiti” me contacte pour être pigiste. Je suis en charge alors des évènements culturels et faits divers. Par la suite, je fais aussi des piges pour la Dépêche de Tahiti. En 2008, le pôle magazine du groupe Hersant Média Polynésie s’intéresse à mon travail et pendant 4 ans je suis devenu le photographe officiel du magazine TeVahine chargé de toutes les rubriques : UNE, mode, gastronomie, publicité, nature, accessoires. En 2009, je travaille avec des agences tels que Marilyn Agency, Elite Model Look. Entre 2009 et 2012, je me consacre à la photo de portrait et de mariage. En 2012, j’ai la chance de rencontrer Alexandre Talercio, gérant de Megasmedia avec qui nous avons collaboré sur des projets tels que “L’île des vérités”, une émission de télé-réalité diffusée sur la chaîne NRJ12, ou encore “Tahiti Quest” diffusé sur la chaîne Gulli. En 2013, je rejoins l’équipe Matareva qui est auteur du magazine “Heiva”. Ce magazine permet de revivre la magie du Heiva composé de la danse traditionnelle, les chants, les sports traditionnels et l’artisanat. Aujourd’hui, je suis professeur de technologie à mi-temps au collège La Mennais à Papeete et j’ai beaucoup de temps de libre pour me consacrer à la photographie comme une passion.
[/accordionitem]
[accordionitem]
Je travaille avec la marque Nikon, j’ai actuellement des D700 et D800E, des flashs cobras déporté SB-910. En langage de photographe, je suis ce que l’on appelle un « Strobist », utiliser des flashs de reportages (ce qu’on place sur l’appareil photo) de manière déportée (commande à distance).
[/accordionitem]
[accordionitem]
Dégager des émotions. Une photo mérite d’exister que si elle dégage des émotions lorsqu’on l’observe, même s’il s’agit d’une émotion négative comme l’angoisse, la peur ; pour moi, la photo aura rempli sa mission. Cet art permet de s’évader du traintrain quotidien, de sortir des sentiers battus, de faire de nouvelles rencontres enrichissantes.
[/accordionitem]
[accordionitem]
Mon sujet de prédilection reste les photos de portrait et plus particulièrement les yeux. En Polynésie, nous avons la chance d’avoir une population pluriethnique, ce qui nous apporte un large choix de sujets.
[/accordionitem]
[accordionitem]

Depuis fin 2011, je suis passé à la Pomme et c’est sans regret. Le choix des logiciels se fait en fonction du post-traitement que j’ai à effectuer, mais j’emploie principalement Lightroom et Adobe Photoshop. Je citerai aussi Photo Mechanic pour un tri rapide, DxO Optics Pro pour corriger les déformations provoqués par des objectifs, Braketeer pour les photos HDR, Panorama Maker pour les photos panoramiques, Perfect Photo Suite pour des effets particuliers. La liste est longue.

[/accordionitem]
[accordionitem]

Pas de shooting en particulier, mais ce qui est appréciable pour les photos de portrait, ce sont les modèles ayant une personnalité en photo. Cela passe souvent par le regard et les poses du modèle.

[/accordionitem]

[accordionitem]

Ce dont je rêve en photo, c’est de pouvoir faire le tour du monde et aller à rencontre des autres populations, connaître et partager leur culture. Pas en simple touriste, mais vraiment rentrer dans la vie des gens. Mais chaque fois que j’ai mis assez d’argent de côté, cela part dans l’achat de matériel photo, ou à entretenir ou renouveler. La photo est une passion qui coûte très cher.

[/accordionitem]

[accordionitem]

Quand vous prenez des photos, laissez par votre cœur. Ne réfléchissez pas. Observer autour de vous et quand vous êtes sensibles à un élément (une scène de vie, un sujet quelconque), ne réfléchissez pas, déclenchez et vous réfléchirez seulement après.
[/accordionitem][/cq_vc_accordion]

Contact

Facebook : Gabriel Maës Photography
Site : www.gabrielmaes.com

[efb_likebox fanpage_url= »OnlyMyTahiti » box_width= »250″ colorscheme= »light » locale= »fr_FR » responsive= »1″ show_faces= »1″ show_header= »0″ show_stream= »1″ show_border= »0″ ]

0 Commentaires

Laisser une réponse

Contactez-nous

Des questions, suggestions, remarques, demandes d'informations? Utilisez le formulaire ci-dessous, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi
    Restez connecté à My-Tahiti !
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?