Mehiata RIARIA

Miss Tahiti 2013 et 1re dauphine de Miss France 2014, Mehiata est devenue une véritable icône pour le Fenua.
My-Tahiti est parti à la rencontre de cette femme d'exception.

Interview

Ia ora na, je suis Mehiata RIARIA j’ai 24 ans et je suis née à Tahiti. Côté travail, je suis chargée de Communication à la Polynésienne des Eaux depuis 3 ans et en parallèle à mon métier de base j’ai rejoint l’équipe de Polynésie 1ère depuis avril 2015 pour présenter la météo.

  • En 2007, alors que j’étais âgée de 15 ans je me suis présentée au concours de mannequin Marylin Agency, où j’ai terminée deuxième, cette aventure m’a emmenée à Paris où j’ai pu avoir une petite expérience dans le mannequinat notamment en faisant des tests photos.
  • En 2008, on m’a poussé à participer au concours « Vahine Tahiti » où je suis arrivée une nouvelle fois 2ème.
  • En 2013, ma bonne étoile m’a propulsée sur la plus haute marche de la prestigieuse élection de Miss Tahiti 2013, où là ma vie a complètement changée.
  • Fin 2013, je me suis envolée pour la France pour vivre l’élection de Miss France 2014, et où j’ai fini 1ère Dauphine.

C’est difficile de choisir un moment en particulier parce que j’ai vécu des moments tellement unique et inoubliables, mais si je dois en retenir un ça sera le soir où j’ai été sacrée Miss Tahiti car c’est vraiment à ce moment que ma vie a basculé.

Je continue toujours à faire quelques petits job photo par ci par là, ce que j’apprécie car cela me permet surtout de faire une coupure avec mon travail, et depuis avril je relève un nouveau challenge qui est présenter la météo sur la 1ère. A côté de tout ça, je n’oublie quand même pas de vivre et j’ai des projets en cours qui se réalisent petit à petit.

Pas de passion en particulier, je suis une personne très active et j’aime faire beaucoup de chose.

La vahine d’aujourd’hui est une personne active, qui aime bouger, elle est entreprenante et sait gérer plusieurs choses à la fois.

C’est vrai que depuis Hinarani on a connu de sacrées difficultés techniques pour voter lors de Miss France que ce soit par téléphone ou par sms. Je trouve dommage que toutes ces défaillances techniques soient présentes car déjà nous sommes largement moins nombreux que les autres régions françaises et si en plus de ça nous ne pouvons pas voter convenablement le soir de Miss France pour soutenir notre Miss Tahiti c’est scandaleux bien sûr. Mais malgré cela, nous voyons bien que Miss Tahiti a su montrer qu’elle pouvait aller très loin dans cette aventure, car 3 fois de suite sur la 2ème marche du podium moi je tire mon chapeau parce que c’est une élection qui n’est pas facile, c’est un rythme de vie soutenu durant un mois. Mais au fond l’objectif c’est de ramener cette couronne en Polynésie, et on doit travailler encore dur pour y arriver, je trouve d’ailleurs très bien l’idée des « vahine à Paris »  car cela permet de promouvoir l’image de Tahiti mais aussi de notre Miss Tahiti afin que les français métropolitains puissent voter en masse.

Pour participer à Miss Tahiti il faut vraiment avoir de la motivation, car une fois que tu as le pied dedans, il faut se battre du début à la fin et surtout garder une bonne image pendant et après l’élection. Donc pour celles qui ont vraiment envie d’y participer, allez-y, lancez-vous ça n’arrive qu’une seule fois dans la vie.

Pour moi ce sont aussi bien les jeunes moins diplômés que diplômés qui sont touchés. On arrive vraiment dans une période où tout est saturé, c’est difficile de trouver du travail et on le ressent. Je pense  qu’il est vraiment important que la Polynésie s’ouvre au monde, accueillir de grands projets ici pourraient relancer l’économie de notre pays et qui dit relance dit emploi. Développer le tourisme est une des solutions, cela a ses avantages comme ses inconvénients mais après si on veut avoir du travail il faut savoir faire les bons choix.

J’ai appris la base du tahitien à l’école du dimanche où nous lisions la bible en tahitien et où nous nous exprimions en tahitien. Aussi, l’école m’a beaucoup aidée, mais le gros travail s’est fait à la maison avec ma mère, personne avec qui je parle couramment le tahitien jusqu’à aujourd’hui. Pour moi le tahitien et le plus bel héritage qu’un parent puisse offrir à son enfant et je ne remercierai jamais assez ma mère pour cela. Je pense que oui les langues polynésiennes devraient être obligatoires, parce que cela fait partie de notre culture et que nous pouvons en être fiers. Je suis parti étudier un an en métropole à Nice Sophia Antipolis où j’ai décroché ma licence et ça à véritablement été l’année où je n’ai jamais été aussi fière de ma culture, de ma langue, et je pense que tous les polynésiens doivent être fiers de leurs langues et culture. Notre langue est un trésor qu’il ne faut surtout pas perdre.

Une Polynésie unie et fière de sa culture, de son patrimoine.

Merci à My Tahiti de m’avoir sollicitée pour répondre à ses quelques questions. C’est toujours un plaisir. Bravo à toute l’équipe pour l’initiative de ce site c’est une très belle idée.

Je fais de gros bisous à tout le monde.

Te hina’aro nei au e afa’i i te tapa’o aroha ia te pupu no My Tahiti, te ha’amaururu nei au ia ‘outou pa’ato’a no te ani mai ia’u e pahono mai i ta ‘outou mau uira’a. Te ‘apa nei au ia ‘outou e ia maita’i ‘outou i roto i ta ‘outou mau tapura  ‘ohipa.

Une couleur : Bleu comme l’océan

Un oiseau : un Cygne

Une île : Tahiti île de ma vie

Un parfum : Vanille

Une fleur : L’hibiscus fleur de mon enfance

Les incontournables dans ton sac à main: Mon baume mat Revlon coloburst ! Pour moi c’est mon « must have ».(sourire)

Une destination préférée: Sans hésiter … Hawaii. (grand sourire)

1 Commentaire
  1. Tamaterai ATA 2 années Il y a

    C’est une miss tahiti qu’on n’oubliera pas elle a un sourire radieu elle est humble. Elle est superbe. Bravo et courage pour la suite de ta carrière.

Laisser une réponse

Contactez-nous

Des questions, suggestions, remarques, demandes d'informations? Utilisez le formulaire ci-dessous, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

En cours d’envoi
    Restez connecté à My-Tahiti !
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?